Brand Hero

Lakeland Europe Blog- Français

Lakeland Europe Blog Lakeland Europe Blog – Français Lakeland Europe Blog – Deutsch Lakeland Europe Blog – española Lakeland Europe Blog – Italiano Lakeland Europe Blog – Nederlands Lakeland Europe Blog – Polski
 English  Français  Deutsch  española  Italiano  Nederlands  Polski

Quelles sont les limites de la réglementation en matière de prévention des risques chimiques?

Bien qu’il existe des réglementations en matière d’EPI pour garantir la protection des travailleurs contre les produits chimiques dans les environnements difficiles et dangereux, ces normes ne suffisent pas à dresser un état des lieux complet.

Always look beyond the standards as there are limitations to chemical regulations

Pour protéger votre personnel, vous devez aller au-delà de la réglementation liée à la sécurité chimique des EPI pour avoir la certitude que les vêtements que vous utilisez répondent aux exigences de protection propres à votre application.

L’emploi des seules normes ne suffit pas. Via ce blog, nous allons vous présenter les limites des réglementations en matière de prévention des risques chimiques des EPI et la manière dont ces réglementations peuvent affecter la compréhension globale des normes CE et leur application.

Regardez toujours au-delà des normes, car les réglementations sur les produits chimiques ont des limites

Les exigences minimales de performance font figure de références

La certification selon une norme CE vous affirme une chose à propos d’un EPI : qu’il a satisfait aux exigences minimales de performance pour la norme concernée dans des conditions de laboratoire contrôlées.

Toutefois, respecter la norme ne suffit pas et utiliser les normes à la place d’une évaluation complète des risques peut mettre en danger la santé et la sécurité de vos travailleurs.

Par exemple, la norme EN 13982 (vêtements de type 5) spécifie les exigences minimales pour les vêtements de protection chimique résistant à la pénétration de particules solides en suspension dans l’air. Cependant, peu d’utilisateurs reconnaissent que, comme la plupart des normes, elle « spécifie les exigences minimales » ; ainsi, il est tout à fait possible qu’un vêtement n’offre que le niveau de protection minimum.

« En fait, les normes de type 5 ne se contentent pas de définir des exigences minimales, leur introduction précise que certaines applications liées à la protection contre les poussières, où la poussière est très dangereuse ou en forte concentration, peuvent nécessiter un niveau de protection beaucoup plus élevé, notamment une combinaison étanche aux gaz. Combien d’utilisateurs d’EPI certifiés selon cette norme en sont conscients ? »

 

Malheureusement, nombreux sont ceux qui pensent que parce qu’un EPI est certifié conforme à une norme de sécurité chimique (en l’occurrence, la norme EN 13982), il convient donc à toutes les applications auxquelles il est destiné. Vous devez bien comprendre les normes!

En vérité, une norme mal comprise ou mal interprétée peut constituer un danger en soi, et plus les normes deviennent complexes, moins il est probable qu’elles soient lues et comprises correctement par les responsables sécurité.

 

Les applications sont très variées et la protection « minimale » n’est souvent pas suffisante

Les tests CE eux-mêmes posent certaines limites, notamment parce qu’ils sont effectués dans des conditions de laboratoire contrôlées. Pour tout environnement autre que l’« environnement de laboratoire contrôlé », le niveau de protection garanti peut être radicalement différent.

Et pour compliquer davantage les choses, les tests eux-mêmes ne sont pas aussi répétables ou aussi précis que l’on voudrait le croire : la norme CE peut décrire le processus d’essai, mais des différences peuvent exister quant à la manière dont ces essais sont effectués par les laboratoires, tout comme des variations mineures liées aux conditions non appréhendées par les normes (par exemple, la pression atmosphérique durant la journée, la morphologie des porteurs).

Prenons l’exemple d’un test de rampement où le porteur rampe sur le sol tout en portant un EPI : celui-ci peut être réalisé en utilisant différents matériaux ; les laboratoires d’essai peuvent utiliser de la moquette ou des carreaux de céramique. La moquette entraînerait une abrasion au niveau des genoux, compromettant le vêtement, alors que le carrelage lisse n’engendrerait aucun dommage.

Bien que les deux laboratoires d’essai effectueraient le même test, les résultats pourraient être très différents.

En fin de compte, l’utilisation des normes pour déterminer si un EPI est adapté à une application en particulier n’est tout simplement pas un principe universel.

C’est la raison pour laquelle les instructions d’utilisation des EPI fournies par les fabricants comportent invariablement une ligne précisant qu’« Il est de la responsabilité des utilisateurs de s’assurer que les EPI sont adaptés à leur application spécifique ». Et ce tout simplement parce que ni le fabricant ni la norme concernée ne peuvent prévoir toutes les circonstances et conditions environnementales dans lesquelles l’EPI pourrait être utilisé.

 

Le point essentiel est donc de s’assurer que vous effectuez une évaluation des risques liés aux EPI afin d’identifier les besoins spécifiques. Dépassez les normes et règlements de sécurité chimique.

Quelles sont les limites de la réglementation en matière de prévention des risques chimiques 

What are the limitations of chemical safety regulations 1

Faire face à des risques multiples

Enfin, le dernier problème des normes CE réside dans le fait qu’elles fonctionnent de manière isolée et traitent les risques comme étant uniques, alors que souvent dans le monde réel, les applications impliquent simultanément deux risques ou plus.

Les normes traitent individuellement de la protection chimique, des risques de chaleur, de la protection contre les chutes, de la protection auditive, etc., mais les travailleurs sont souvent confrontés à plusieurs de ces situations en même temps.

Pour réduire les risques, la plupart des responsables sécurité acquièrent différents EPI pour étendre la protection à d’autres parties du corps ou pour fournir différents types de protection aux mêmes parties du corps.

Ce n’est pas une tâche facile et bien souvent, l’emploi de différents EPI ensemble peut compromettre la protection globale des combinaisons, par exemple, le port de combinaisons chimiques standard par-dessus des vêtements de travail ignifuges. Cela représente un danger car les combinaisons chimiques standard sont constituées de polymères thermoplastiques et lorsqu’elles entrent en contact avec des flammes, elles s’enflamment, brûlent et déposent des débris en fusion sur les vêtements de travail ignifuges qui se trouvent en dessous.

D’autres exemples incluent le port simultané d’un casque de sécurité et d’une cagoule... est-ce que cette association fonctionne? La cagoule passe-t-elle par-dessus le casque ou vice-versa? Et comment assurer l’étanchéité entre les manches des combinaisons chimiques et les gants?

 

En résumé, avant de choisir des combinaisons chimiques pour vos travailleurs, posez-vous les questions suivantes:

1. Avez-vous mené une évaluation des risques?

Les normes établissent des exigences minimales de performance et ne doivent pas être utilisées comme référence unique quant à la sélection d’un EPI, quel qu’il soit.

2. Avez-vous conscience que certains environnements sont multi-risques?

Les tests pour les vêtements approuvés CE étant effectués de manière isolée et séquentielle contre les dangers, vous ne pouvez pas considérer que la protection qu’ils offrent sera adaptée à votre environnement de travail multirisque.

3. Avez-vous bien lu entre les lignes de la réglementation?

Vous devez porter votre regard au-delà des normes et des règlements de sécurité chimique et comprendre en détail ce que la norme énonce réellement pour choisir l’EPI adéquat.

 

Pour en savoir plus sur l’évaluation des risques dans les environnements multirisques, cliquez ici pour télécharger notre eBook.

© 2020 Lakeland Inc. All Rights Reserved.